Archives > Le vote par procuration

zoom- zoom+ taille original recherche Le vote par procuration

QUELQUES PETITS RAPPELS CONCERNANT LE VOTE PAR PROCURATION

I. La procuration en quelques points

C’est pour un électeur absent ou empêché, la possibilité de choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opération de vote.

L’électeur qui choisit est le mandant.

L’électeur qui vote à sa place est le mandataire.

Mandant et mandataire doivent tous les deux être inscrit dans la même commune.

1-1 Durée de validité

La procuration est établie pour un scrutin déterminé, pour l’un ou les deux tours ou pour les deux tours. Toutefois, une procuration peut être établie pour une durée de son choix dans la limite d’un an à compter de sa date d’établissement si l’intéressé établit être de façon durable dans l’incapacité de se rendre au bureau de vote.

1-2 Où faire sa procuration ?

- Au tribunal d’instance

- Au commissariat de police

- A la brigade de gendarmerie

1-3 Quand doit-on faire établir une procuration ?

Une procuration peut être établie tout au long de l’année. Aucune disposition législative ou réglementaire ne fixe de date limite pour l’établissement d’une procuration de vote, néanmoins, les électeurs ont intérêt à se présenter dans les services compétents suffisamment tôt avant un scrutin déterminé pour que la procuration puisse être acheminée en mairie et au mandataire en temps utile.

II. Le mandant

Le mandant est la personne qui ne pourra pas aller voter

2-1. Qui peut voter par procuration ?

3 grandes catégories de personnes sont concernées par le vote par procuration (art L.71 du Code électoral) :

1) Les électeurs attestant sur l’honneur qu’en raison d’obligations professionnelles, en raison d’un handicap, pour raison de santé ou en raison de l’assistance apportée à une personne malade ou infirme, il leur est impossible d’être présent dans leur commune d’inscription le jour du scrutin ou de participerà celui-ci en dépit de leur présence dans la commune.

2) Les électeurs attestant sur l’honneur qu’en raison d’obligations de formation, parce qu’ils sont en vacanecs ou parce qu’ils résident dans une commune différente de celle où ils sont inscrits sur une liste électorale, ils ne sont pas présents dans leur commune d’inscription le jour du scrutin.

3) Les personnes placées en détention provisoire et les détenus purgeant une peine n’entraînant pas une incapacité électorale.

2-2 Les démarches à accomplir :

Le mandant doit se présenter personnellement et être muni d’une pièce d’identité ; d’une déclaration sur l’honneur précisant qu’il se trouve dans l’une des catégories énumérées ci-dessous. Les officiers de police judiciaire se déplacent à la demande écrite des personnes dont l’état de santé ou physique ne leur permet pas de se déplacer.

2-3 Résiliation de la procuration :

Il peut se produire que le mandant puisse se rendre à son bureau de vote et désire voter personnellement. Si le mandataire n’a pas déjà voté, le mandant pourra voter après avoir justifié de son identité.

Dans le cas contraire, l’exercice du droit de vote lui est refusé. A contrario, le mandataire ne pourra plus faire usage de sa procuration s’il est constaté que le mandant s’est présenté au bureau de vote.

De plus, les mandants ont la faculté de résilier leur procuration à tout moment. La résiliation est effectuée devant les mêmes aurorités et dans les mêmes formes que la procuration. L’imprimé est le même que pour l’établissement d’une procuration. Le mandant peut donner concomitamment une nouvelle procuration sur le même formulaire.

III. Le mandataire

Le mandataire est l’électeur qui vote à la place du mandant.

3-1 – Les conditions pour être mandataire

Jouir de ses droits électoraux et être inscrit sur la même commune que le mandant. Le choix du mandataire est libre, sous réserve des deux conditions précitées, et sa présence n’est pas nécessaire lors de l’établissement de la procuration.

3.2 – Modalités de vote

Le mandataire ne reçoit pas de volet de procuration. C’est au mandant de prévenir le mandataire de l’établissement de la procuration. Le mandataire ne peut disposer de plus de deux procurations dont une seule établie en France (art L.73).